Voici comment les pilotes de Formule 1 sont extraits suite à un accident | Blog Auto


Il est heureusement rare de voir un pilote de Formule 1 si grièvement blessé à la suite d’un accident qu’il ne peut pas sortir de sa voiture. Compte tenu des vitesses et du danger potentiel du sport, des mesures sont en place pour les sortir si nécessaire.

Dans une nouvelle vidéo animée par Matt Amys, la procédure pour retirer un pilote blessé du cockpit d’une voiture de course à roues ouvertes de la FIA est exposée. La démonstration a lieu dans un cockpit simulé sur le circuit du Grand Prix de Silverstone.

Le test voit Amys attachée dans un siège de course de style F1 avec une combinaison de course complète, un appareil HANS et un casque. La première étape consiste à déterminer si le conducteur est conscient ou non et, s’il l’est, s’il souffre.

Lire aussi : La BMW M3 Touring devient la dernière voiture de sécurité Moto GP

Ensuite, le personnel médical demande si le conducteur est capable d’enlever son casque et ses gants.

« Si le conducteur le peut, il est clair qu’il respire », explique Martin Hunt, coordinateur de sauvetage BARC et membre de l’équipe de sécurité TOCA. « Nous allons donc leur demander de retirer leur propre casque de protection dans un premier temps, car il est clair qu’il est bien préférable que quelqu’un enlève son propre casque plutôt que nous le fassions. »

Ensuite, les chauffeurs sont attachés à leur siège. Il peut sembler qu’ils devraient déjà être attachés à la voiture (et ils le sont), mais l’ensemble du siège est utilisé comme civière de fortune pour retirer le conducteur de la voiture.

Afin de les garder en sécurité lors de leur retrait, tous les sièges de course à roues ouvertes approuvés par la FIA sont livrés avec des sangles cachées qui sont enroulées à plusieurs endroits autour du conducteur. L’équipe de secours utilise ensuite un autre jeu de sangles pour hisser le siège et le conducteur hors du véhicule.

« Il y a donc quatre points de levage et vous avez quatre personnes à soulever », explique Hunt. « Maintenant, les voitures sont équipées d’un halo, c’est un peu plus gênant qu’avant, c’est un peu plus élevé. »

En sortant de la voiture, l’équipe place une planche sous le conducteur pour lui permettre de reposer le siège sur la voiture, tandis que les secouristes se mettent tous d’un côté et libèrent complètement le conducteur de la voiture.

De là, le conducteur peut être emmené au centre médical pour des contrôles supplémentaires. Bien qu’il s’agisse d’un événement peu fréquent, il est d’une importance vitale, l’équipe doit donc s’entraîner souvent afin de s’assurer que lorsqu’elle est appelée à le faire pour de vrai, elle peut retirer le conducteur rapidement et en douceur.