Nissan annonce l’arrêt de la vente de la transmission automatique 2023 Z en raison d’un risque de roulement | Blog Auto


Nissan a émis une vente stop sur les modèles MY2023 Z avec la transmission automatique en raison d’un risque de roulement lorsque le véhicule est en « Parc ».

Depuis le 29 août, tous les exemplaires expédiés depuis l’usine Nissan de Tochigi au Japon sont retenus à toutes les étapes de la livraison, rapporte Autoblog. Jonathan Buhler, porte-parole de la société, a déclaré au point de vente que Nissan était en train d’enquêter sur cette question.

« Nissan a lancé une suspension de qualité sur les véhicules équipés d’une transmission automatique Nissan Z MY2023 le 29 août 2022 pendant qu’il enquête sur ce problème. L’enquête est en cours en ce moment », a déclaré Buhler, ajoutant que cette action constitue « […] une vente stop pour tout modèle AT, que ce soit dans une salle d’exposition ou à toute autre étape.

Lire aussi : Nissan rappelle plus de 200 000 camions en raison d’un risque de déplacement

Le problème est familier pour le constructeur automobile japonais, qui a dû effectuer deux rappels similaires sur les camionnettes Frontier et Titan 2020-2022. Les deux véhicules sont équipés de la même transmission automatique à neuf rapports que la Nissan Z 2023.

À la suite de ces actions, Nissan a été contraint de rappeler environ 200 000 véhicules en raison de variations dans les dimensions de certaines pièces au cours du processus de fabrication, ce qui pourrait entraîner un «Park» ne s’engageant pas correctement.

Selon la National Highway Traffic Safety Administration, « la résistance entre la tige de stationnement et la cale à l’intérieur du boîtier de transmission peut empêcher le mouvement de la cale et du cliquet de stationnement ».

Malheureusement pour les acheteurs des trois véhicules, Nissan est toujours en train de développer un remède à ce problème et de déterminer comment cela pourrait affecter d’autres modèles Nissan et Infiniti. Pour l’instant, le constructeur automobile recommande aux conducteurs d’appliquer le frein de stationnement à chaque fois qu’ils sortent de leur véhicule.

Dans les documents de la NHTSA, Nissan a déclaré qu’il contacterait les propriétaires de la Frontier à partir du 1er novembre 2022 avec un correctif pour ce problème.