Lordstown Motors commence à fabriquer quelques camions électriques à l’usine de l’Ohio | Autoblog

LORDSTOWN, Ohio – La startup de véhicules électriques commerciaux Lordstown Motors affirme avoir lentement commencé la production de son premier modèle, le pick-up Endurance.

L’entreprise en difficulté affirme avoir construit deux camionnettes de production, dont une troisième sera bientôt terminée. Il prévoit d’accélérer en fonction de la qualité et de la disponibilité des pièces, a-t-il déclaré dans un communiqué jeudi. Lordstown prévoit de livrer 50 camions à ses clients cette année, et jusqu’à 450 autres au cours du premier semestre 2023, à condition qu’il puisse lever suffisamment de capitaux.

Les camions sont construits dans une ancienne usine d’assemblage de petites voitures de General Motors à Lordstown, dans l’Ohio, près de Cleveland, qui a été achetée l’année dernière par le groupe taïwanais Foxconn Technology, le plus grand fabricant d’électronique au monde. Lordstown dit qu’il se tournera vers Foxconn et d’autres partenariats comme sources de nouveaux capitaux.

« Nous prévoyons d’augmenter la vitesse de production en novembre et décembre », a déclaré le PDG Edward Hightower dans le communiqué. Plus tôt cette année, Lordstown a déclaré qu’il prévoyait de produire 3 000 de ses camions électriques Endurance phares avant la fin de 2023.

L’entreprise a eu du mal à collecter des fonds et à faire sortir les camions de l’usine pour les clients. Dans ses documents trimestriels déposés auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis, ses auditeurs émettent des doutes sur le fait que le constructeur automobile sera en activité au cours de l’année à venir.

Lordstown Motors a déclaré qu’il prévoyait de terminer le troisième trimestre avec environ 195 millions de dollars en espèces et équivalents, dont 27,1 millions de dollars provenant de ventes d’actions au cours du trimestre. La société affirme que ses perspectives de trésorerie sont supérieures de 75 millions de dollars à ses perspectives précédentes, car elle explore des options pour lever plus de fonds.

Les actions de Lordstown Motors ont chuté de 6% à 1,90 € jeudi matin dans un contexte de baisse plus large du marché.