L’équipe de F1 de Mercedes a utilisé du biocarburant pour réduire les émissions de carbone du fret de 89%

n’est pas exactement l’organisation la plus respectueuse de l’environnement, mais elle essaie de devenir beaucoup plus verte. La F1 vise la fin de la décennie et l’a été au cours des dernières années. Les dirigeants de la F1 visent à n’utiliser que des carburants durables dans les voitures de F1. Les voitures de course ne sont cependant qu’une petite pièce du puzzle. Organiser deux douzaines de Grands Prix dans le monde nécessite de déplacer des voitures, des pièces et d’autres matériaux entre les circuits, ce qui génère plus d’émissions de carbone.

L’équipe Mercedes-AMG F1, cependant, a expérimenté un moyen de réduire les émissions de fret. Elle a utilisé du biocarburant à base d’huile végétale hydrotraitée (HVO 100) dans 16 camions lors de ses déplacements entre Spa, Zandvoort et Monza pour les trois derniers Grands Prix européens de la saison. Étant donné que ces circuits sont relativement proches les uns des autres, Mercedes n’a pas eu besoin de compter, par exemple, sur le fret aérien pour expédier des voitures et des composants. Cela a donné à l’équipe une bonne occasion de tester le biocarburant, compte tenu d’une distance totale de conduite d’environ 1 400 kilomètres (870 miles). Cependant, l’équipe a noté qu’elle devait utiliser du carburant diesel pour les 20 derniers kilomètres (un peu plus de 12 milles) en raison de problèmes d’approvisionnement.

Une analyse a révélé que l’utilisation du HVO 100 réduisait les émissions de fret de 89 %. Dans l’ensemble, Mercedes a économisé 44 091 kg (97 204 livres) d’émissions de dioxyde de carbone, par rapport à l’utilisation exclusive de diesel pour les deux trajets. Il a noté que le HVO 100 est dérivé d’huiles végétales, d’huiles et de graisses usagées et qu’il est entièrement exempt de combustibles fossiles. Le carburant produit également moins d’émissions de Nox et de particules.

« La durabilité est au cœur de nos opérations. Tester l’utilisation de biocarburants pour notre fret terrestre est un autre exemple de notre engagement à intégrer la durabilité dans chaque décision que nous prenons et chaque action que nous entreprenons », a déclaré le directeur de l’équipe Mercedes F1, Toto Wolff. « Nous visons à être à la pointe du changement et de l’espoir. nous pouvons rendre possible l’adoption de technologies durables car nous sommes tous dans la course vers un avenir durable.

D’autres biocarburants sont testés pour une utilisation en Formule 1. Les équipes ont commencé à utiliser des biocarburants E10 (qui contiennent 10 % d’éthanol renouvelable) dans les voitures de F1 cette saison dans le cadre de la transition vers des carburants entièrement durables. Bien qu’il soit loin d’utiliser des carburants entièrement durables, l’utilisation de l’E10 et du HVO 100 est une étape positive pour rendre le sport automobile beaucoup plus sain pour l’environnement.