Le service d’autopartage à distance de Halo.Car supprimera les opérateurs de sécurité humaine à bord du véhicule | Blog Auto


Halo.Car, une startup d’autopartage de Las Vegas, a annoncé cette semaine qu’elle retirerait l’opérateur humain de ses véhicules plus tard cette année. Cela marque la dernière étape avant qu’il ne soit prêt pour son lancement commercial.

L’entreprise ne prétend pas offrir une technologie autonome (pas pour l’instant, en tout cas), mais s’appuie plutôt sur des conducteurs humains, faisant fonctionner ses véhicules à distance depuis un emplacement central pour les déplacer vers leurs clients. Une fois sur place, les clients peuvent conduire leur véhicule électrique normalement.

Lorsqu’il en a fini avec la voiture, le client peut simplement sortir et cesser de s’inquiéter, car la voiture sera à nouveau conduite par un opérateur à distance – un peu comme un drone, si vous voulez. Cela met la startup en concurrence avec des entreprises comme Zipcar, tout en éliminant la nécessité pour le client de trouver lui-même son véhicule. Jusqu’à présent, cependant, il devait y avoir un opérateur humain dans le véhicule à tout moment afin de s’assurer que le système fonctionnait parfaitement.

Lire aussi : Halo lance un nouveau service de covoiturage avec des voitures drones télécommandées

« La sécurité est de la plus haute importance, c’est pourquoi nous utilisons des conducteurs humains plutôt que des technologies autonomes », a déclaré Anand Nandakumar, fondateur et PDG de Halo.Car. « Aujourd’hui, les véhicules autonomes font appel à l’intervention humaine lorsqu’ils sont confrontés à un défi, car la technologie n’est pas aussi intelligente que l’humain. L’utilisation de conducteurs humains à distance au lieu de l’autonomie est un moyen plus rapide et plus sûr de déployer des voitures « sans conducteur » chez les clients. »

Maintenant qu’il s’apprête à ne plus utiliser d’opérateurs de sécurité, il va commencer les livraisons de véhicules entièrement à distance. À partir de là, il pourra s’étendre au-delà de Las Vegas et sur d’autres marchés. D’ici fin 2023, elle prévoit d’avoir une flotte de 1 000 véhicules électriques en service.

Capture d’écran de l’image Les véhicules T-Mobile / YouTubeHalo.Car sont exploités à distance sur le réseau 5G à bande moyenne Ultra Capacity de T-Mobile, ainsi que sur d’autres si nécessaire. Ceci est utilisé pour transmettre un flux vidéo à un pilote dans ce qui est en fait une plate-forme de simulation. Bien que l’entreprise soit ouverte à l’utilisation de véhicules autonomes à l’avenir, elle affirme que les conducteurs à distance sont un bon palliatif pendant que cette technologie est développée.

L’expansion de la société fait suite à l’annonce de la clôture d’un tour de table de 5 millions de dollars mené par le fonds technologique At One Ventures, avec la participation de T-Mobile Ventures et d’autres.