Le paddleboard ultraléger de Pau Hana est prêt à aller n’importe où

Ce que je n’aime pas dans le Solo, c’est la pagaie.

Chaque décision de conception implique des compromis. Pau Hana voulait rendre le pack Solo très petit, il a donc abandonné la pagaie dure traditionnelle pour une pagaie souple avec une barre inférieure rigide. Cela fonctionne suffisamment pour que vous puissiez vous déplacer, mais le transfert de puissance de vos bras à l’eau en souffre définitivement. La pagaie est attachée avec une pince en plastique qui s’est cassée la deuxième fois que je l’ai utilisée. Je l’ai simplement jeté et j’ai collé un collier de serrage dessus, ce qui fonctionne mais finira par rouiller.

En fin de compte, j’ai décidé d’inverser le compromis de portabilité et d’apporter une pagaie en plastique solide, attachée à l’extérieur du sac. Cela n’a pas fait beaucoup de différence pour le poids ou le transport du sac, et c’est une option que j’aimerais voir ajouter Pau Hana. Tout le monde n’a pas de pagaies de rechange qui traînent.

L’autre compromis qui mérite d’être mentionné est les petites ailerons amovibles. Vous n’obtenez rien comme la stabilité d’une configuration à trois ailerons, comme vous le faites sur le Bote. Cela ne m’a pas dérangé, mais cela rend cette planche mieux adaptée à ceux qui ont une certaine expérience. La partie amovible était un peu plus inquiétante. J’ai eu pas mal de mal à faire en sorte que l’une des nageoires se verrouille en place, et j’ai vu des rapports similaires sur le Web, y compris d’une personne qui a perdu une nageoire. D’après mon expérience, ils se verrouillent assez solidement, mais les amener à le faire peut demander un travail sérieux.

Enfin, j’ai vu un certain nombre de personnes dire que leur pompe n’enregistre pas le PSI. Je peux voir comment ils sont arrivés à cette conclusion, car cela semble prendre une éternité pour qu’il enregistre quoi que ce soit, mais continuez. Finalement, vous obtenez une lecture PSI. Je n’ai eu aucun mal à l’amener au 10-12 PSI recommandé.

Prix ​​Portable Premium

Que vous deviez obtenir le Solo se résume à une question simple : la portabilité vaut-elle le prix pour vous ? Si vous pagayez principalement dans des endroits faciles d’accès, c’est-à-dire que vous montez, déchargez et lancez, l’argent supplémentaire n’en vaut pas la peine.

Cependant, si vous vous retrouvez régulièrement à souhaiter pouvoir trouver un moyen d’amener votre planche dans une eau qui est juste un peu trop loin pour transporter votre SUP typique, le Solo pourrait être un investissement décent. J’ai apprécié mon temps avec le Solo et j’ai pu décoller et explorer des endroits que je n’aurais jamais pensé pouvoir atteindre avec un paddleboard. Rien que pour ça, ça en valait la peine à mon avis.