James May et Richard Hammond donnent une autopsie à la Mitsubishi EVO accidentée de « A Scandi Flick » | Blog Auto


Comme vous l’avez peut-être vu dans la dernière spéciale « The Grand Tour », « A Scandi Flick », James May a eu un accident assez grave au volant de la Mitsubishi Lancer EVO VIII. Maintenant, dans une nouvelle vidéo pour DriveTribe, lui et le co-animateur Richard Hammond passent en revue l’accident plus en détail.

Avec une marque de fabrique, May minimise la gravité de l’accident, affirmant que malgré le fait qu’il ait été transporté à l’hôpital à la suite de l’accident, ce n’était qu’une mesure de précaution. Bien que la voiture ait reçu un choc assez sévère, il était juste « un peu raide » à la suite de l’accident.

Lorsqu’on lui a demandé ce qui lui passait par la tête, il a répondu : « J’ai juste pensé, je vais heurter le mur, donc je ne dois pas frapper le caméraman. J’ai même pensé que je ne devais pas frapper Jeremy Clarkson, ce qui est une chose étrange à penser.

Lire aussi : Le Grand Tour revient pour un rallye autour de la Scandinavie dans la dernière spéciale

Il dit qu’il s’est vite rendu compte qu’il l’avait trop cuit dans le coin, et il a aussi pensé, « Bollocks ». Il affirme cependant que l’accident est un signe de sa supériorité en tant que pilote d’essai.

« Soyons honnêtes, j’ai fait un test plus approfondi que vous », affirme May. « Le point sur une voiture de rallye, en cours d’utilisation, sur un rallye, c’est qu’ils se crashent tout le temps. Et ils sont sur le terrain, donc c’est de la mécanique de brousse, et ils sont remis en forme avec des maillets en caoutchouc et des pieds de biche, puis ils continuent. Et j’ai prouvé que l’EVO peut supporter ce genre de punition et continuer. Tu n’as pas fait ça, et non plus [Jeremy Clarkson]donc vous n’avez pas fait un test approfondi.

On ne sait pas à quel point cet argument est convaincant, même pour lui, car il admet qu’il se sent très mal d’avoir ruiné la voiture. Manquant une porte et des parties importantes de son carénage avant, le ruban adhésif suggère qu’il est également susceptible de perdre son garde-boue avant et que la jupe latérale pend plus bas qu’elle ne le devrait. Lorsqu’on lui demande à quel point il est endommagé, May répond: « Eh bien… ça va toujours. » Il admet, cependant, que la voiture est techniquement une « radiation ».

La vidéo passe également en revue quelques autres informations intéressantes sur le tournage de la spéciale et couvre l’affection de Hammond pour la voiture qu’il a conduite pendant celle-ci, une Subaru WRX STI. Regardez tout ci-dessous.